James Brandon Lewis

Origine : USA

Élu saxophoniste ténor Rising Star dans le référendum annuel des critiques du magazine Down Beat en 2020 et adoubé par Sonny Rollins.

Actualités

Nouvel album "For Mahalia, With Love"

Distinctions

Grand Prix Jazz 2023 de l’Académie Charles Cros
James Brandon Lewis

À propos

Auteur de 6 albums, dont le récent « An UnRuly Manifesto » James Brandon Lewis puise son inspiration dans les envolées d'Ornette Coleman, évoque le Spiritual Jazz, et marque çà et là ses compositions de beats Hip Hop. Un musicien à suivre de très près.

James Brandon Lewis (né en 1983 à Buffalo, NY) a étudié à l'Université Howard et a obtenu son MFA au California Institute of the Arts. Il est un saxophoniste et compositeur acclamé par la critique.

Il a reçu les éloges du New York Times, de la NPR, de la Fondation Ascap, de la Fondation Robert Rauschenberg, du grand jazzman Sonny Rollins a déclaré : "Jeune instrumentiste prometteur ayant le potentiel pour faire de grandes choses après avoir écouté les anciens" Jazz Magazine et a été récemment élu Saxophoniste Ténor Étoile montante par le sondage de la critique de Downbeat Magazines 2020.

James Brandon Lewis a publié plusieurs albums salués par la critique, dirige de nombreux ensembles et est le co-fondateur de l'ensemble de poésie et de musique primé Heroes Are Gang Leaders.

Le saxophoniste et compositeur James Brandon Lewis possède une énergie inspirante. Sa profonde curiosité et l'excitation qu'il ressent lors de ses découvertes sont des facettes essentielles de sa personnalité, et les qualités qui guident son art. Au cours des cinq dernières années, il est devenu l'une des figures les plus passionnantes du jazz et de la musique improvisée, un auditeur vorace qui rejette les hiérarchies stylistiques et explore fébrilement de nouvelles idées et adopte de nouvelles motivations à chaque nouveau projet.

Inspiré par la biologie moléculaire, James Brandon développe un système spécial pour une musique surprenante et magnifique avec son quartet composé du batteur Chad Taylor, du pianiste Aruán Ortiz et du bassiste Brad Jones. Il a pris à cœur l'idée d'une "musique moléculaire systématique" dans la formulation des compositions figurant sur le superbe premier album de ce quartet.

James Brandon Lewis déclare : "J'ai tout écrit, mais si j'ai l'impression que la musique est encore libre, c'est parce que les lignes dictent les informations harmoniques. Avec ce groupe, la musique va s'envoler de la page". Écoutez les enregistrements : Le James Brandon Lewis Quartet part avec une joie de jouer exubérante et cette intensité rythmique et beauté thématique qui est enracinée dans la tradition du jazz.

Liens externes :

Website Facebook Instagram Youtube Twitter Bandcamp Website

Projets associés

Line-up : James Brandon Lewis, tenor sax Josh Werner, electric bass Chad Taylor, drums

James Brandon Lewis Trio a été créé avec un seul objectif en tête… la chasse à l'énergie !
S'inspirant de l'héritage de grands trios du passé tels que Air, James Brandon Lewis Trio est un power trio avec un Sax .. du hip-hop au punk rock… et met en vedette des leaders incroyables à part entière Chris Hoffman au violoncelle et Max Jaffe à la batterie…

Découvrir James Brandon Lewis trio

Nouvel album "For Mahalia With Love" CHOC Jazz magazine
 

L'amour, c'est la connexion. L'amour, c'est la gratitude. L'amour, c'est la passion. L'amour, c'est l'audace. Ainsi se définit le deuxième album du saxophoniste ténor James Brandon Lewis avec son Red Lily Quintet : “For Mahalia, With Love”. Alors que James Brandon Lewis a utilisé ses talents de révélateur pour mettre en lumière les travaux du chercheur George Washington Carver sur “Jesup Wagon”, son opus de 2021 qui a marqué la plupart des référendums de jazz de l’année, le saxophoniste fait de même pour la force de la nature et pionnière du gospel, Mahalia Jackson. Mais cette fois, c'est personnel, car James Brandon Lewis a vécu sa musique en grandissant à Buffalo, dans l'État de New York, en jouant dans les églises pendant sa jeunesse et en étant nourri par sa grand-mère, qui avait reçu le chant de Mahalia comme une révélation mystique.

Bien plus qu'un hommage, cet album est une conversation avec Mahalia Jackson dans laquelle le leader fait jaillir de sa voix des mélodies qui sont portées par l'incroyable puissance et l'empathie du Red Lily Quintet : William Parker à la contrebasse, Chad Taylor à la batterie, Kirk Knuffke au cornet et Chris Hoffman au violoncelle.

La musique de Mahalia Jackson a captivé des millions d'Américains à partir des années 1940, comme personne ne l'avait fait avant elle. James Brandon Lewis soulève un point essentiel dans les notes qui accompagnent cet album : "Il est important d'être vu plutôt que d'être aimé ou détesté, car une présence permet de dépasser la subjectivité.” Telle est la clé de la musique de “For Mahalia, With Love” : James Brandon Lewis ne l'a pas créée pour être adulée ou recevoir des accolades, mais comme un échange. "Il s'agit en fait d'une conversation à trois entre Mahalia, ma grand-mère et moi", explique-t-il.

L'album se compose de neuf gospels rendus célèbres par Mahalia Jackson - Sparrow, Swing Low, Go Down Moses, Wade in the Water, Calvary, Deep River, Elijah Rock, Were You There et Precious Lord - et d'une autre composition écrite en écho par James Brandon Lewis. Le défi consistait à transformer ces chansons en un jazz du 21ème siècle. Et c'est là qu'interviennent non seulement les sensibilités de James Brandon Lewis, mais aussi celles du groupe.
Ce que le Red Lily Quintet évoque avec cette musique est miraculeux. Aujourd'hui, pour sa deuxième sortie, ce groupe doit être reconnu comme l'une des expressions les plus fortes de l’alchimie de groupe à émerger à New York depuis de nombreuses années. Les racines gospel de James Brandon Lewis sont évidentes et tout à fait pertinentes, le cri d'amour du leader au ténor s'accordant à merveille avec les plaintes de Kirk Knuffke au cornet. La contrebasse de William Parker, qui défie les lois de la gravité, est le pilier du groupe. Grâce à sa maîtrise inégalée de l'intonation, il délivre chaque note dans un rebond, comme une saveur distincte conçue en une fraction de seconde. Chad Taylor, originaire de Chicago, semble embrasser tout ce qui a été emporté par cette ville lors de la grande migration vers le Nord - y compris Mahalia Jackson elle-même - dans les vagues de son jeu de batterie. Au violoncelle, Chris Hoffman convoque des tonalités de terre lumineuses qui se déplacent magnifiquement dans ce merveilleux mélange.

"Elle était aimée de tous", dit James Brandon Lewis à propos de Mahalia Jackson. "Elle a transcendé les lignes raciales et les divisions, ce qui s'est traduit par le pouvoir de sa voix à transcender le subjectif. Elle a fait tomber les barrières. Elle était une amie très chère de Martin Luther King et a toujours apporté son soutien personnel à la cause collective chaque fois qu'on le lui demandait.” Et elle a fait tout cela sans jamais compromettre sa musique.
L'année dernière, James Brandon Lewis a eu l'occasion de célébrer Sonny Rollins, dans le cadre d'une interview exclusive avec le grand maître, en faisant preuve d'un dévouement sans faille et d'un profond respect mutuel. Au cours de cette conversation, Sonny a fait volte-face en disant à James Brandon Lewis : "Quand je t'écoute, j'écoute Bouddha, j'écoute Confucius... j'écoute le sens profond de la vie. Tu maintiens l'équilibre du monde".

À noter également : la première édition (CD et LP) de “For Mahalia, With Love” comprendra en exclusivité une suite musicale supplémentaire, intitulée These Are Soulful Days. Il s'agit de la première composition longue durée de James Brandon Lewis pour cordes, interprétée par le saxophoniste et le Lutosławski Quartet. Elle a été enregistrée en première mondiale au festival Jazztopad de Wroclaw, en Pologne, le 20 novembre 2021. Comme l'écrit James Brandon Lewis dans les notes d'accompagnement, cette œuvre célèbre "le tissu d'une histoire de la musique afro-américaine à partir de ses traditions du blues, des spirituals et du jazz". Ce point commun entre les deux œuvres et la synchronisation entre la composition de These Are Soulful Days par James Brandon Lewis et son développement initial d'idées pour “For Mahalia, With Love”, ont fait qu'il était naturel de l'inclure ici. En outre, deux des thèmes que le Red Lily Quintet a fait revivre sur “For Mahalia…” se retrouvent dans These Are Soulful Days, et c'est passionnant que d'entendre leur résonance dans un contexte aussi différent.

Découvrir James Brandon Lewis quintet "For Mahalia, With Love"

Line-up : James Brandon Lewis, saxophone / Kirk Knuffke, cornet / Anthony Pirog, guitar / Shahzad Ismaily, guitar, bass, electronics / Ches Smith, drums

Unruly Manifesto est un album dédié à Charlie Haden & Ornette Coleman et au surréalisme.

Le saxophoniste américain James Brandon Lewis appartient à la jeune génération de jazzmen qui élargit sa musique avec des influences du funk, du rock et du hip hop. An UnRuly Manifesto est un hommage au surréalisme du mouvement artistique révolutionnaire du XXe siècle et au saxophoniste de jazz tout aussi pionnier, Ornette Colema,n avec le bassiste, Charlie Haden, dans son sillage.. La liberté, l'authenticité et la pensée hors des sentiers battus est ce que Lewis recherche dans ses exemples. Il y parvient lui-même avec un jeu puissant et des arrangements audacieux. 

Découvrir James Brandon Lewis "Unruly Manifesto"

Line-up : James Brandon Lewis, saxophone / Aruan Ortiz, piano / Brad Jones, bass / Chad Taylor, drums

Le saxophoniste et compositeur charismatique James Brandon Lewis est le musicien du moment dans le vaste domaine du jazz contemporain. Après les albums mondialement reconnus Molecular et Code of Being, il présente un double CD d'un concert mémorable avec son quatuor de premier ordre. Les compositions exigeantes mais profondément mélodiques de Molecular brillent sur cet album live par rapport à l'album studio sous une forme déchaînée et avec beaucoup de désir de créer et de courage pour une interaction ouverte. "L'enregistrement live montre non seulement la grande joie de jouer et le plaisir de l'interaction et du groove, mais aussi le processus de maturation musicale de quatre grands musiciens", écrit Florian Bissig dans les notes de pochette du concert immortalisé sur ce double CD, et, " C'était une fête qui faisait dresser les oreilles... Le son du saxophone de James Brandon Lewis semblait rayonner d'une vivacité frémissante et d'une urgence expressive rarement entendue auparavant. Les quatre musiciens, malgré toute leur précision et leur raffinement de jeu, semblaient jouer comme si c'était la dernière fois.

Découvrir James Brandon Lewis quartet

Médiathèque

Concerts

Date Concert Lieu
20 avr. James Brandon Lewis / Radio France / Bureau du Jazz / Jazz Club Paris (75) Radio France / Bureau du Jazz / Jazz Club
20 avr. James Brandon Lewis / Le Petit Faucheux Tours (37) Le Petit Faucheux