Nguyên Lê

Origine : France / Vietnam

Guitare héro à la française, tout pétri de culture world, magnifique instrumentiste, improvisateur intrépide. Un musicien magistral qui a cultivé une voix complète et unique sur l'instrument au même titre que Bill Frisell, John Scofield ou Mike Stern.

Actualités

album "Silk & Sand"mars 2023 ACT

Nguyên Lê

À propos

Nguyên Lê est né à Paris de parents vietnamiens. Il incarne la mosaique multi-culturelle qui fait vibrer la scène du jazz & de la world music dans la capitale française. Autodidacte, diplomé en Philosophie & en Arts Plastiques, Lê a développé un son distinctif qui englobe les influences du rock, funk, du jazz autant que des musiques d'Inde, du Maghreb & du Vietnam. Il rejoint les Frisell, Scofield, Stern, & Holdsworth dans le monde post-hendrixien de la guitare jazz & est devenu un des guitaristes & compositeurs les inventifs d'aujourd'hui. Chevalier de l'ordre des Arts & des Lettres, son plus grand succès est l'album "Celebrating Jimi Hendrix" qui a vendu 25 000 copies dans le monde.

Né à Paris de parents vietnamiens, il débute à l'âge de 15 ans par la batterie, puis la guitare, puis la basse électrique. Il se consacre à la musique après une licence d' Arts Plastiques et une maîtrise de Philosophie sur l' Exotisme. Il cofonde en 1983 le groupe ULTRAMARINE qui remporte alors le 1er prix du concours national de Jazz de la Défense,et dont " DÉ " sera défini plus tard comme "le meilleur album de World Music de l'année 1989 " (Philippe Conrath, Libération)

Musicien autodidacte à vocation ouverte, il joue de ses cordes autant pour le rock et le funk (Jim Cuomo, Madagascar 1984), la chanson (Claude Nougaro, Ray Charles), le Jazz contemporain (bassiste avec Marc Ducret,Yves Robert, guitariste avec Eric Barret, Eric Le Lann), l'électro-acoustique (André Almuro, Tona Scherchen) et surtout les musiques extra-européennes : l'Afrique et les Caraïbes d' Ultramarine, l' Algérie de Safy Boutella & Cheb Mami, la Turquie de Kudsi Erguner, l' Inde de Kakoli, le Vietnam où il apprend le "Dan Bau" ou monocorde traditionnel, avec son professeur Truong Tang.

Choisi par Antoine Hervé pour être le guitariste de l' Orchestre National de Jazz (87, 88, 89), il a pu ainsi jouer avec Johnny Griffin, Louis Sclavis, Didier Lockwood, Carla Bley, Steve Swallow, Randy Brecker, Toots Thielemans, Courtney Pine, Steve Lacy, Dee Dee Bridgewater, Gil Evans, Quincy Jones . Il écrit pour le big band "PROCESSOR", sur le CD "ONJ 87" et "LUNIK II", co-arrangé pour Dominique Borker, joué par l'ONJ 89.

En sept 89 il enregistre le 2eme CD d'ULTRAMARINE "Dé" et, en mai 90, "MIRACLES", 1er disque sous son nom, enregistré aux USA avec Art Lande, Marc Johnson & Peter Erskine. En 1990, c'est " E SI MALA", le 3eme album d' ULTRAMARINE. Parallèlement, il participe aux formations d'Andy Emler (le MEGAOCTET), de Michel Portal avec Miroslav Vitous & Trilok Gurtu, aux disques de Sylvin Marc et d' Antoine Illouz, et joue avec Aldo Romano, J. F. Jenny Clarke, Dewey Redman, Jon Christensen, Bunny Brunel, Daniel Humair, Michel Benita, Nana Vasconcelos , Glenn Ferris, Christof Lauer, Paolo Fresu... En Mai 1992 il enregistre son 2eme CD "ZANZIBAR" avec Art Lande au piano, Paul McCandless aux anches, Dean Johnson (b), et Joel Allouche (d). Ce disque reçoit la mention " ffff " un évenement exceptionnel (Télérama). En Janvier 93 il enregistre l'album "INIT" avec un trio composé d' André Ceccarelli et de François Moutin, et Bob Berg en invité. Il monte aussi un nouveau groupe sur la musique de Jimi Hendrix avec Corin Curschellas (voc), Steve Argüelles (d), Richard Bona (b). Depuis Jan. 93 il est souvent soliste invité par le W D R big band de Cologne, en particulier avec l' arrangeur/compositeur Vince Mendoza. Nguyên Lê participe à 3 de ses projets : "Jazzpaña", "Sketches" avec Charlie Mariano, Dave Liebman, Peter Erskine & "Downtown", avec Russell Ferrante des Yellowjackets. En avril 94 il est le soliste de "The New Yorker", suite pour grand orchestre écrite & dirigée par Bob Brookmeyer avec Dieter Ilg (b) & Danny Gottlieb (d). C'est avec ces deux musiciens qu'il enregistre en dec. 94 son 3eme disque, "MILLION WAVES".

Entretemps il joue en trio avec Peter Erskine & Michel Benita, enregistre sur le nouvel album de Michel Portal avec Ralph Towner (g), travaille avec Ornette Coleman sur "Freedom Statue", une de ses pièces de musique contemporaine. En juin 95 il est à nouveau invité par le WDR Bigband sur le projet " Azure Moon" avec les Yellowjackets & Vince Mendoza, . En Juillet 95 il est invité par le festival de Stuttgart à célébrer "The Universe of Jimi Hendrix", une relecture de themes de Jimi Hendrix avec Trilok Gurtu, Terry Bozzio, Cassandra Wilson, Jack Bruce, Vernon Reid, David Torn, Victor

Bailey, Pharoah Sanders ... Il s'est produit en concert aux côtés de John McLaughlin, Michel Petrucianni, Markus Stockhausen, Enrico Rava, Ray Anderson, Kenny Wheeler, Dave Douglas, Wolfgang Puschnig, John Taylor, Mike Gibbs, Maria Schneider...

En avril 96 le disque "Tales From Vietnam" apporte une relecture de la musique vietnamienne avec un groupe de 8 musiciens traditionnels & jazz. A cette occasion le spectacle "De la Lune & du Vent" est créé avec le metteur en scène P. J. San Bartolomé, des danseurs vietnamiens, traditionnels & contemporains. Le disque a reçu un accueil enthousiaste de la critique internationale : Diapason d'Or, Choc du Monde de la Musique, Choc de l'Année 1996 Jazzman, 2 eme meilleur CD 96 pour JAZZTHING (Allemagne), Prix de l'un des meilleurs disques 96 sur radio TRS 2 (Suisse), "Presque un chef d'œuvre" JAZZTIMES (USA).

En avril 97 sort le disque "3 Trios" avec Marc Johnson/ Peter Erskine, Dieter Ilg/ Danny Gottlieb & Renaud Garçia Fons/ Mino Cinelu. JAZZIZ Magazine USA a ainsi écrit: "le guitariste réunit des mondes nouveaux dans un infatigable effort de découverte.Sa musique est si juste, si nouvelle, si intéressante.Quelquefois la guitare Jazz peut sembler sans surprise - pas dans le cas de Nguyên Lê, qui brise définitivement les frontières pour notre plus grand bénéfice." En fev. 98 parait le CD du 4tet de Paolo Fresu

«Angel», où l'on écrira : « N. Lê : un Zeus des cordes qui lance ses éclairs avec rage; toutes ses interventions sont renversantes d'imagination explosive. ». Sortie en mai 98 du 6e disque de Nguyên Lê : «Maghreb & Friends», une exploration des traditions musicales & une profonde collaboration avec les musiciens du Maghreb. « Loin de toute world music de pacotille, « Maghreb & Friends » touche tout simplement, avec force & intensité, à l'universel. » F. Medioni. En dec. 98 Nguyên Lê participe au 2e CD du Paolo Fresu

«Angel» quartet, «Metamorfosi». Il produit «Moon & Wind», 1er disque de Huong Thanh - disque du mois d'octobre 99 chez FIP, CD de l'année chez Keyboards. Il est nominé pour les Victoires de la Musique 1999. Le CD « BAKIDA sort en mars 2000, avec son trio (Renaud Garçia Fons/Tino di Geraldo) & des invités de tous les pays : Chris Potter, Carles Benavent, Kudsi Erguner, Jon Balke... Ce CD a été voté «meilleur album de l'année» par «CD Compact» en Espagne. Il est en tournée avec le groupe de Terri Lyne Carrington, avec Geri Allen & Gary Thomas & joue avec Maria Schneider. En mai 2001 sort « E-L-B », le CD d'un nouveau trio avec Peter Erskine & Michel Benita. « Dragonfly », le 2eme disque de Huong Thanh sort en sept 2001. Il est consacré «CHOC de la Musique» par Le Monde de la Musique & «2eme meilleur album de World Music» par Music Magazine (Japon) . En juin 2002 & dec 2003 il est invité par le grand orchestre Metropole Orchestra (NL) à jouer ses compositions arrangées par Vince Mendoza. « Purple », un CD consacré à Jimi Hendrix, sort en sept 2002. « Mangustao », le 3e album de Huong Thanh, en janv. 2004 : Coup de cœur de GEO, Choc de la Musique pour le Monde de la Musique, CD du mois pour FIP. En mars 2005 sort "Walking on the Tiger's Tail", avec ses grands amis Art Lande (p) & Paul McCandless (sax, hautbois), ainsi que le percussioniste Jamey Haddad. «Un univers où l'alliance entre l'acoustique & l'électrique, l'improvisation & l'écriture, la délicatesse intérieure & l'expressivité virtuose atteint un équilibre idéal».(Le Monde)

Plusieurs projets sont aboutis en 2006 : la musique du long métrage "Le Sheitan" de Kim Chapiron, avec Vincent Cassel; «Homescape», un disque très électronique, improvisé & mystique en duos avec Paolo Fresu & Dhafer Youssef, déjà n°1 des charts de Jazzwise en avril, des concerts & un album avec de 13 dates aux USA avec le Tiger's Tail quartet grâce à une bourse du CMA/FACE, une commande de 2 compositions pour le Ahn Trio crées au Laguna Beach festival, L.A. Nguyên Lê a reçu a l'unanimité le prix « Django d'Or » de la guitare en 2006.

En 2007, après d'autres tournées aux USA & en Chine, sort « Fragile Beauty », le 4e album avec Huong Thanh «un album qui capture le cœur dès la 1ere note & le laisse affamé lorsque la dernière note disparaît» (All that Jazz). En 2008, N. Lê enregistre "The Othello Syndrome", de Uri Caine, « Blauklang », le nouvel album de Vince Mendoza & aussi « Dream Flight », le nouvel album de ELB, avec Stéphane Guillaume en invité au sax. Un nouveau disque sort en oct 2009: SAIYUKI, un trio asiatique avec Mieko Miyazaki (koto) & Prabhu Edouard (tablas), & Hariprasad Chaurasia (flute) en invité. Il est ingénieur du son & co-producteur des albums de Dhafer Youssef «Abu Nawas Rhapsody», Céline Bonacina «Way of Life» & Mario Canonge «Mitan». En mars 2010 il est soliste de la 5e symphonie de Erkki Sven Tüür avec le Philarmonique de Brême. «Signature Edition», une compilation ACT en double CD de 20 ans de création musicale, fait dire à AllAboutJazz que c'est « l'ample évidence d'un artiste dont la voix a été sienne depuis le tout début». Pour la 2e fois Nguyên Lê recoit la bourse CMA/FACE qui lui permet de faire une tournée aux USA en nov 2010 avec le projet «Saiyuki invites Rudresh Mahanthappa».

L'album «Songs of Freedom», paru en avril 2011, est une relecture exotique, virtuose & exigante de Pop hits des années 70, avec Illya Amar, Linley Marthe, Stéphane Galland et Youn Sun Nah, David Linx, Dhafer Youssef, Ousman Danedjo & de nombreux autres. Il est Choc de l'Année & Couverture de Jazzman/Jazzmag. Nguyên Lê a été décoré Chevalier des Arts & des Lettres & a recu le prix Django Reinhardt de l'Académie du Jazz. Son morceau «Ting Ning», extrait de «Tales from Viêt-Nam» a été selectionné par le prestigieux Smithsonian Institute de Washington pour sa compilation sur le Jazz. Il participe à l'album «Nights on Earth» de Vince Medoza. Il a célébré le 1er International Jazz Day à l'Unesco avec Herbie Hancock. L'album «Doc Dao», réalisé pour et avec le chanteur de Hanoi Tung Duong, remporte plusieurs prix en 2013 au Vietnam : «Meilleure chanson de l'année», «Men of the Year» & «Meilleur spectacle de l'année». En 2014 sort «Celebrating the Dark Side of the Moon», une version très personnelle du célèbre album des Pink Floyd, avec le NDR Bigband, Youn Sun Nah, Gary Husband & des orchestrations de Michael Gibbs.

Projets associés

Line-up : Nguyên Lê - guitare, Chris Jennings - contrebasse, Rhani Krija - percussions

La Soie, image de l’Asie et de l’Orient dont les reflets scintillent dans le Sable des déserts d’Afrique. La ferveur des mélodies s’envole sur les rythmes de transe, le chant des instruments traverse les continents, sans que faiblisse leur origine. La finesse née du papillon, en lumineuses noces avec la terre première.

A l’occasion de mon album ”Three Trios” enregistré en 1996, j’avais nommé deux pièces ”Silk” et ”Sand”. « La Soie qui se tisse, précieuse & forte, lorsque les musiciens jouent ensemble et le Sable des déserts qui hantent les musiciens en quête d’ailleurs. » Vingt six ans après, les titres se perpétuent tels les cailloux posés le long du chemin que l’on traçe en avançant.

Le projet existe aussi en duo : Nguyên Lê & Chris Jennings

Découvrir Nguyên Lê - Chris Jennings - Rhani Krija

Line-up : Nguyên Lê - guitar / John Hadfield - drums / Chris Jennings - ac.bas / Illya Amar - vibraphones

Il a joué, entre autres, avec Ornette Coleman, Quincy Jones ou encore Henri Texier. Nguyên Lê est un autodidacte à la carrière sinueuse. Il a flirté avec le rock, explore les contrées des musiques du monde et, notamment, du Vietnam, le pays de ses parents. Avec son nouvel album « Streams », Nguyên Lê revient aux sources du jazz en quartet. Un album très varié et très réussi.

Tout en devenant un musicien de Jazz reconnu & recherché internationalement, Nguyên Lê a multiplié les expériences de relecture & d’arrangement de musiques traditionnelles de nombreux pays. En explorant chaque spécificité ethnique comme un trésor, son identité de musicien de Jazz est devenue de plus en plus unique. Collaborer avec des musiciens traditionnels a transformé sa musique et forgé son esprit. A partir de ce don qui lui a été fait, Nguyên Lê répond maintenant par l’écriture de compositions personnelles issues de ce métissage intérieur. Et, ce faisant, revenir à l’un des fondements du Jazz, né dans le voyage des cultures, des musiques rituelles d’Afrique au Blues américain, de l’impressionnisme harmonique Français à l’harmonie du Bebop. Chez « STREAMS » nous adorons Clause Debussy & Béla Bartók, maîtres de l’intégration d’éléments de musiques traditionnelles dans leur propre écriture, avec ce résultat si unique, homogène et distinctif que nous connaissons. Un nouveau monde d’inspirations s’ouvre entre tradition et modernité, entre Est et Ouest, Nord et Sud. Ecoutons le aujourd’hui grâce à « Streams » !

une rencontre extraordinaire: Nguyên Lê "Streams quartet" invite Leila Martial

Initialement prévue pour être une rencontre unique à l'occasion d'un seul concert au studio 104 de Radio France, ils ont décidé de poursuivre cette première collaboration, tant il y a eu parfaite osmose entre la voix de Leila Martial et la guitare de Nguyên Lê.

Découvrir Nguyên Lê Streams quartet

Line-up : Nguyen Le/guitare - Mieko Miyazaki/koto - Prabhu Edouard/tablas

"Saiyuki" ou "Chronique du Voyage vers l’Ouest" est un disque subtil et inspiré, où l’est de l’Asie échange avec l’ouest, où le Japon, incarné par la magnifique Mieko Miyazaki au koto, flirte avec l’Inde des virtuoses Prabhu Edouard aux tablas ...le trio Saiyuki de Nguyên Lê symbolise un au-delà de l'Asie où la virtuosité fait s'envoler les frontières musicales.

Découvrir Saiyuki trio

Line-up : Nguyên Lê - guitare, Himiko Paganotti - chant, Stéphane Galland - batterie, Ilya Amar - vibraphones, Romain Labaye - basse

Un regard «Exotique» sur des classiques de la Pop Music des années 70.

Il ne s’agit pas de versions «cover», mais de prendre possession de ces chansons qui sont devenues les symboles d’un véritable culture mondiale : adorées du monde entier, ces chansons appartiennent maintenant à tout le monde & le monde entier se doit de les chanter à sa propre manière.

Attitude éminemment Jazz finalement, propre d’une musique qui a toujours combiné le respect de la tradition & la liberté de la réinterprétation & de l’improvisation.

Mais aussi une attitude moderne, qui veut exprimer le flux des énergies de notre monde. «Songs of Freedom» se nourrit de l’amour de la Pop Music, mais n’a pas peur de déboulonner quelques statues : les Beatles (Come Together) deviendront Turcs ou (Eleanor Rigby) Balinais; Led Zeppelin (Black Dog) sera encore plus oriental, de même le légendaire morceau hippie «In A Gadda Da Vida»; la Mercedes Benz de Janis Joplin sera rêvée par un paysan vietnamien; le « Sunshine of your Love » des Cream viendra d’un soleil Maghrébin; le «I Wish» de Stevie Wonder sera drapé d’un sari  digne de Bollywood. Et la «Redemption Song» de Bob Marley sera l’hymne serein de cette liberté qui fait voyager ces musiques & ces identités.

Identités ouvertes & voyageuses, qui s’enracinent profondément pour mieux s’envoler, qui deviennent encore plus grandes & belles en découvrant l’inconnu & en apprenant de l’autre. Identités plurielles qui ne manquent pas non plus chez les musiciens de l’orchestre...

Découvrir Nguyên Lê "Songs of Freedom"

Line-up : Nguyên Lê - guitare, Himiko Paganotti - chant, Nicolas Vicarro - batterie, Céline Bonacina - saxophones, Stéphane Guillaume, saxophones, Sylvain Gontard - trompette, Daniel Zimmerman - trombone, Ilya Amar - vibraphones, Romain Labaye - basse

Mars 1973... Un quatuor connu pour ses inclinations psychédéliques livre au monde un album forteresse : Dark Side Of The Moon, un objet musical faisant appel aux technologies les plus avancées de l'époque, un disque stratosphérique, miroir des errances humaines et de la société. Pink Floyd s'apprête à écrire une page essentielle de l'histoire du rock et à remporter un succès planétaire ; cet album reste d'ailleurs, aujourd'hui encore, l'une des plus grosses ventes de tous les temps. Nguyên Lê : guitariste du dépassement des frontières stylistiques, un magicien dont l'art se révèle à travers ses propres compositions, mais aussi en célébrations renouvelées d'un passé musical qu'il sculpte telle une matière première. On se rappelle Purple, hommage à Jimi Hendrix ou, plus récemment, Songs Of Freedom et ses évocations des grandes heures du rock. Et si ce guitariste flamboyant sait faire montre de déférence envers le matériau source, il exprime d'abord la diversité d'un imaginaire engendré par son histoire, celle d'un autodidacte virtuose et nomade. Sa musique se nourrit d'influences qui embrassent tous les continents et la peignent aux couleurs du jazz, du rock ou d'une fusion world imprégnée de lumière.

Découvrir Nguyên Lê "Dark Side Nine"

Line-up : Nguyên Lê - guitare & Gary Husband - piano, batterie

Rencontre au sommet entre le guitariste français d’origine vietnamienne Nguyên Lê et le pianiste et batteur anglais Gary Husband !

Deux musiciens à la carrière internationale qui ont déjà foulé le sol vitrollais mais seront pour la première fois côte à côte. Ils incarnent, chacun séparément, le jazz fusion. Ce courant qui mêle le jazz au rock, au funk ou encore aux musiques du monde. Lorsqu’on les voit ensemble sur scène, l’association de leurs deux personnalités flamboyantes sonne comme une évidence, tant leur échange est naturel et leur sensibilité commune magnétique.

 

Découvrir Nguyên Lê - Gary Husband

Médiathèque

Concerts

Nguyên Lê
Date Concert Lieu
17 juil. Nguyen Le / Jazz à Junas Junas (30) Jazz à Junas
16 août Nguyen Le trio / WORLD MUSIC FESTIVAL BRATISLAVA Bratislava